Prise en charge kinésithérapique de patients adultes et d'enfants atteints de troubles respiratoires

FICHE FORMATION

Restriction

2 places disponibles uniquement : Cette formation sur site au CRF les Capucins est organisée pour les salariés de l'établissement ; toutefois, dans le but de favoriser la coordination ville-hôpital , 2 places sont ouvertes aux MK libéraux par session.


Possibilités d'aides au financement sous certaines conditions

Renseignements auprès de l'ANDPC (andpc.fr) et du FIFPL (fifpl.fr).

ATTENTION : Il est strictement interdit de cumuler 2 demandes de financement FIF-PL + ANDPC sur la même action DPC.

Durée de la formation

2.0 jours (15.0 heures)

Inscription

Si cette formation vous intéresse, vous pouvez participer à une des sessions que nous proposons. Elles se trouvent sur la partie droite de votre écran. Choisissez celle qui correspond le mieux à vos dates ou à votre localisation.

Modalités de paiement
- Soit par chèque, à envoyer avec votre bulletin
- Soit par prélèvement, RIB à envoyer avec votre bulletin (à partir de janvier 2020)
Information complémentaire

Cette action DPC se déroule en 3 étapes OBLIGATOIRES sur 2 MOIS, quel que soit votre mode de financement : 1) questionnaire d'Evaluation des Pratiques Professionnelles pré-formation (à remplir en ligne dès que vous en recevrez le lien par mail) / 2) stage présentiel de 2 jours / 3) questionnaire d'Evaluation des Pratiques Professionnelles post-formation (à remplir en ligne dès que vous en recevrez le lien par mail)

Programme détaillé

Consulter

CONTEXTE

La kinésithérapie respiratoire, dans la bronchiolite du nourrisson, est fortement contestée dans certains milieux médicaux hospitaliers. Cette formation consiste à concevoir d’abord sur le plan théorique le bien fondé des techniques proposées en remontant au plus loin du concept (si possible), puis réaliser une application pratique sur mannequin avant d’en faire l’application sur de vrais patients .Le suivi par les fiches bilans permet  d’amener le groupe sur l’intérêt du continuum des soins et in fine des gardes.


Les Broncho Pneumopathies Chronique Obstructives (BPCO) ont été inscrites comme l’une des priorités de la loi de Santé Publique du 9 août 2004. Cet ensemble de maladies deviendras en effet la, première cause de morbidité d’ici 2020. Le ministère de la santé a développé un « programme d’action en faveur des BPCO 2005-2010 » dont deux axes justifient cette formation :

- axe 4 : renforcer la formation et l’information des professionnels de santé sur la BPCO ;

- axe 5 : améliorer l’accès aux soins, le diagnostic précoce et la qualité de la prise en charge des malades atteints de BPCO.

Les récentes recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française (1) ont ainsi mis en avant l’importance de pouvoir développer la réhabilitation respiratoire.

Cette approche se développe en France depuis plusieurs années dans de nombreux centres de réadaptation spécialisés et en kinésithérapie de ville, avec le soutien de la Société de Pneumologie de Langue Française. Dans la pratique, la réhabilitation respiratoire est l’association de plusieurs processus thérapeutiques coordonnés et individualisés : 

- un entraînement physique qui vise directement à réduire les symptômes et le handicap ;

- l'éducation thérapeutique qui vise a optimiser les comportements du patient au regard de sa maladie ;

- un suivi nutritionnel ;

- une approche psychologique et sociale qui vise à réduire les conséquences de la maladie broncho-pulmonaire sur ces deux plans.

Les maladies broncho-pulmonaires obstructives (BPCO) s’accompagnent de modification de la mécanique ventilatoire interne et externe qui se traduise pour les patients par une perception anormale d’une gêne à la respiration : la dyspnée. Ce symptôme fondamental, majoré à l’effort, conduit progressivement les malades à la sédentarité avec des comportements délétères à la santé de ces personnes.

La réduction progressive des activités physiques se traduit par un dysfonctionnement musculaire périphérique (2) que certains qualifient de véritable myopathie car d’autres causes y sont associées : le stress oxydatif, la dénutrition, l’hypoxémie et les conséquences éventuelles de la corticothérapie. La perte de masse musculaire est alors corrélée à la survie des patients (3), tout en restant indépendante de la fonction ventilatoire.

OBJECTIFS

Objectifs généraux :

- Actualiser les connaissances en kinésithérapie respiratoire, en précisant les spécificités de l’enfant.

- Harmoniser les pratiques au niveau des soins et des fiches d’évaluation.

- Réaliser une démarche diagnostique et formaliser un diagnostic kinésithérapique

- Elaborer un projet de soins et son évaluation, tant dans la maîtrise des gestes techniques chez l’enfant et chez l’adulte que de la technologie appliquée en thérapie respiratoire

 Et

- Etre en capacité de communiquer avec les autres professions de soins (infirmières) afin de développer un partenariat (en lien avec l’évaluation diagnostique), notamment lors des gardes de week end et jours fériés.


Objectifs spécifiques :

- Identifier les différents éléments anatomiques constituants l’appareil respiratoire et leur action mécanique

- Interpréter les dysfonctionnements potentiels et isoler les critères qui servent la kinésithérapie

- Décrire les différentes actions thérapeutiques

CONTENU

Séquence 1 : Actualisation des connaissances en kinésithérapie respiratoire.


Objectifs spécifiques

- Reconnaître et isoler les déficiences et handicap au sein d’un tableau clinique

- Elaborer une hypothèse diagnostique

- Elaborer un bilan orienté

- Réaliser des mesures et les évaluer

- Formaliser un diagnostic kinésithérapique : Evaluer la faisabilité du soin

- Argumenter un projet thérapeutique

- Evaluer :

- L’adaptation des techniques

- L’atteinte des objectifs

- La validité du projet

- La validité des hypothèses posées à chaque étape.


Contenu        Ce contenu sera délivré en lien avec la séquence 2, la pratique kinésithérapique et les séquences de régulation


    SAVOIRS FONDAMENTAUX EN KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE


- Anatomoradiologie

- La mécanique ventilatoire et ses dysfonctionnements.

- Spécificités de la physiologie respiratoire de l’enfant.

- Les échanges gazeux – Rapports VA/Q et dysfonctionnements.

- L’épuration muco-ciliaire, Dysfonctionnement.

Méthode

- Métaplan

- Apports théoriques et méthodologiques

- Exercices pratiques à visée formative (vérification d’acquis de connaissances indispensables à la construction de la démarche diagnostique)

- Analyse de cas et de situations professionnelles problématiques pour les stagiaires à visée formatrice

- Exploitation des questions et des comportements.

- Travail en groupe afin de favoriser le travail individuel

Séquence 2  La démarche diagnostique

Objectifs spécifiques

- Reconnaître et isoler les déficiences et handicap au sein d’un tableau clinique

- Elaborer une hypothèse diagnostique

- Elaborer un bilan orienté

- Réaliser des mesures et les évaluer

- Formaliser un diagnostic kinésithérapique : Evaluer la faisabilité du soin

- Argumenter un projet thérapeutique

- Evaluer :

- L’adaptation des techniques

- L’atteinte des objectifs

- La validité du projet

- La validité des hypothèses posées à chaque étape.

Contenu      

 Ce contenu sera délivré au fur et à mesure de l’appropriation de la séquence 1, en lien avec la pratique kinésithérapique et les séquences de régulation

Le contenu de cette séquence s’inscrit dans le cadre d’un raisonnement clinique pour la conception et la mise œuvre d’un projet thérapeutique de kinésithérapie dont les différents items sont :

- La prescription, le diagnostic médical, le contexte clinique

- La « représentation-ébauche » du patient

- L’hypothèse diagnostique kinésithérapique : curatif et éducatif

- Le bilan orienté

- Les mesures et l’évaluation des mesures chez l’adulte

- L’évaluation du bilan : le dossier kinésithérapique : arbre de décision thérapeutique

- Le diagnostic kinésithérapique : but objectif, posologie : 

- Le projet thérapeutique :  curatif et éducatif

- Les choix technologiques : théorie et pratique

- Le traitement kinésithérapique :   le soin éducatif :   techniques pédagogiques

- L’évaluation, la régulation : évaluation formative et formatrice

- Les résultats : évaluation sommative

- La communication avec les partenaires de santé. Mode de transmission : orale et écrite

Cette démarche s’inscrit dans l’interaction de deux modèles de pensée : le modèle biomédical et le modèle des sciences humaines.


Cette stratégie nécessite l’acquisition de SAVOIRS FONDAMENTAUX EN TECHNOLOGIE


- L’examen clinique en kinésithérapie respiratoire

- L’imagerie thoracique

- Les gaz du sang, l’oxymétrie de pouls

- L’exploration fonctionnelle respiratoire

- L’oxymétrie de pouls

- Evaluation de la qualité de vie

- Les techniques de modulation du flux expiratoire chez l’adulte et chez l’enfant

- Les pressions manuelles thoraciques et/ou abdominales chez l’enfant

- La toux provoquée

- L’aspiration naso-pharyngée chez l’enfant

- L’aspiration trachéale chez les patients trachéotomisés

- La ventilation mécanique non invasive

- Principes de l’éducation thérapeutique en kinésithérapie respiratoire


Méthode

- Metaplan

- Apports théoriques et méthodologiques

- Analyse de la pratique et étude cas concrets 

- Exercices pratiques

- Discussion, débat autour de cas cliniques et de l’expérience vécue de chaque stagiaire.

- Exercices pratiques à visée formative (vérification d’acquis de connaissances indispensables à la construction de la démarche diagnostique)

- Analyse de cas et de situations professionnelles problématiques pour les stagiaires à visée formatrice

- Exploitation des questions et des comportements.

- Travail en groupe afin de favoriser le travail individuel

N° Action DPC : 46361900043
ANGERS CEDEX 02 - 06/12/2019 au 07/12/2019

Cette thématique vous intéresse ?


Renseigner votre numéro de téléphone pour être contacté plus rapidement.
En validant le formulaire, je reconnais avoir pris connaissance des Conditions du règlement général sur la protection des données (RGPD)