Prise en charge kinésithérapique des lymphœdèmes secondaires après cancer du sein

  Séminaire de 2 jours            Jean-Claude FERRANDEZ                                               

CONSULTEZ LE PROGRAMME

Le cancer du sein concerne chaque année près de 60.000 nouvelles patientes. Premier cancer féminin, il est un réel problème de santé publique responsable d’un nombre de décès de l’ordre de 12.000. La stratégie thérapeutique est basée le plus souvent sur la triade Chirurgie- radiothérapie-traitement médical. La prise en charge précoce grâce aux campagnes nationales de dépistage améliore le pronostic. Les progrès réalisés permettent d’obtenir des courbes de survie atteignant 87% à 5 ans.

Si la survie est améliorée, la qualité peut être altérée par l’apparition d’un lymphœdème du membre supérieur ou la crainte de sa survenue. Les innovations thérapeutiques ont permis une désescalade des traitements à la fois chirurgicaux et radiothérapiques qui a limité la fréquence de cette séquelle. Les techniques du ganglion sentinelle et la radiothérapie conformationnelle associées à de nouvelles séquences radiothérapiques diminuent ce risque. Néanmoins les méta analyses permettent de déterminer un risque global d’apparition de 20% limité à 5% si les patientes ont bénéficié d’un ganglion sentinelle. La formation développe ces données pour que les kinésithérapeutes actualisent leurs connaissances. `

Pour comprendre son apparition, les kinésithérapeutes apprennent dans cette formation les facteurs causaux de cette séquelle vasculaire invalidante. Ils apprennent à reconnaitre ces facteurs dans le parcours de la patiente. Ceux-là sont bien établis grâce aux résultats des dernières méta analyses qui y seront partagées. Les responsabilités du type de chirurgie axillaire et de la radiothérapie sont mises en évidence. Les dernières découvertes ont démontré l’existence de gènes prédisposant au lymphœdème mais sur lequel les kinésithérapeutes ne peuvent intervenir.

Dans cette formation, l’enseignement du traitement du lymphœdème se base sur les recommandations des sociétés savantes internationales et nationales, des référentiels d’associations de soins de support et de la HAS.

Toutes les techniques enseignées sont basées sur des preuves (Evidence based practice) et des publications.
L’International society of lymphologie (ISL) recommande un traitement physique associant, drainage manuel, traitement compressif et activité physique sous bandages de décongestion. Ces recommandations sont la trame suivie pour cette formation.

Dans cette formation le drainage manuel enseigné fait l’objet de ses dernières actualisations. Il est basé sur la démonstration de ses effets (lymphoscintigraphie, phléthysmographie, lymphographie à la fluorescéine).
Les bandages de décongestions font l’objet d’une adaptation à chaque patiente. C’est un soin personnalisé basé sur l’aspect clinique. Leurs adaptations et contre-indications sont enseignées en fonction des recommandations de la HAS.

Cette formation concernant le traitement kinésithérapique des lymphœdèmes après cancer du sein opéré a pour but d’améliorer les pratiques kinésithérapiques en les actualisant sur les bases des dernières démonstrations. Ainsi les kinésithérapeutes pourront participer à l’amélioration de la qualité de vie des patientes. Le partage des résultats de séries publiées de lymphœdème traités permet aux kinésithérapeutes de situer l’ambition de la décongestion du volume du lymphœdème.

L’éducation en santé est un autre volet enseigné dans cette formation, avec l’auto prise en charge de leur lymphœdème par les patientes elles-mêmes.
Cet aspect est des plus importants pour une affection chronique définitive.
Les kinésithérapeutes apprendront des auto soins pour que les patientes deviennent actrices actives de leur traitement. De cette manière elles gagnent en autonomie, en indépendance et qualité de vie. Cure de déclive, auto drainage, auto bandage sont autant d’outils thérapeutiques pour contrôler leur lymphœdème et éviter sa réapparition. Les kinésithérapeutes apprennent à partager leur savoir.

La prévention de l’aggravation du lymphœdème est actualisée par le partage des résultats d’une méta analyse. Les recommandations anciennes basées sur des suppositions sont écartées au profit de celles basées sur les preuves d’études prospectives. Sont enseignées les attitudes positives de soins actifs et des conduites d’évitement sont apprises. Ce volet de la formation comble la demande de la patiente car elle partage la réalisation de son traitement avec son kinésithérapeute.

Enfin le rôle de l’activité physique adaptée (APA) pour la qualité de vie qui permet un allongement de la vie des patientes est rappelé. L’APA n’est pas responsable de l’apparition d’un lympœdème mais possède au contraire un rôle préventif de son apparition. Cette donnée est essentielle, elle est largement rappelée dans la formation car elle est aussi un vecteur de la qualité de vie après les traitements des cancers du sein.

La fatigue est une des séquelles les plus fréquentes décrites par les patientes après cancer du sein. Les kinésithérapeutes apprennent à la reconnaitre et à la respecter pour adapter leurs séances de rééducation.

Dans cette formation, on insistera sur le respect de la personne. La réalisation des séances de rééducation s’appuie sur les recommandations des sociétés savantes kinésithérapiques et médico-chirurgicales, la HAS... Cependant, selon la situation de la patiente (douleurs, soins palliatifs) pour des questions humaines et d’éthique des adaptations de ces protocoles sont proposées. Elles respectent les capacités physiques et psychiques de la personne.

Au final, cette formation permet aux kinésithérapeutes d’améliorer la prise en charge des patientes après cancer du sein dans le cadre de ce qui est convenu d’appeler les soins de supports ou soins palliatifs.
Cette formation s’adresse autant aux kinésithérapeutes libéraux qu’à ceux travaillant en hospitalier ou institution.

Contenu

Cette action est centrée sur la prise en charge des lymphœdèmes secondaires séquellaires après CANCERS DU SEIN OPERES ;
Le lymphœdème reste une séquelle définitive du traitement des cancers du sein : une maladie chronique. Les objectifs généraux de cette formation sont d’améliorer les pratiques kinésithérapiques du traitement des lymphœdèmes pour traiter cette séquelle et diminuer les souffrances qui y sont liées
Cette formation concerne autant les kinésithérapeutes libéraux que ceux travaillant en hospitalier ou institution.

Dans cette formation, les kinésithérapeutes apprennent le mode d’évolution des cancers du sein, le rôle essentiel du dépistage par mammographie. Ils sont fortement sensibilisés à inciter les femmes à réaliser leur dépistage. La connaissance du parcours de soins avec ses traitements chirurgicaux et radiothérapiques permet de comprendre l’apparition du lymphœdème et son traitement actuel. L’enseignement se base sur les recommandations actuelles de la Haute Autorité de Santé (HAS) de l’Institut national du cancer (Inca). L’apparition de la fatigue est prise en compte dans ces rééducations.
Une prise en charge personnalisée adaptée à la clinique de chaque patiente permet de traiter le lymphœdème avec les techniques basées sur les preuves (Evidence based practice EBP) par drainage lymphatique manuel et bandages compressifs.
La manière de communiquer avec les patientes pour construire le traitement est essentielle. La pédagogie explicative que doit déployer le kinésithérapeute pour organiser un traitement efficace, utilise des mots clefs à connaitre.  La présentation les études publiées des résultats attendus de cette kinésithérapie spécialisée permet au praticien de se situer dans l’attendu de la décongestion. Les difficultés rencontrées font l’objet de techniques complémentaires manuelles et de compression qui sont apprises dans cette formation.

Les auto soins permettent le maintien du résultat et la prévention de son aggravation. La patiente apprend à être actrice de sa maladie chronique.

Objectifs

Généraux :
   * Améliorer les prises en charges rééducatives des séquelles lymphatiques du cancer du sein (lymphœdème)
   * Limiter les séquelles liées aux lymphœdèmes, et par la même Améliorer la qualité de vie des patientes
   * Éduquer les patientes aux auto-soins du lymphœdème pour les autonomiser dans le cadre de cette maladie chronique
   * Accroitre le rôle du kinésithérapeute en matière, d’éducation sur les mesures de prévention et d’information sur les programmes de dépistage

Spécifiques :
A l’issue de ce stage, les kinésithérapeutes sauront réaliser le traitement actualisé et validé des lymphoedèmes secondaires aux traitements du cancer du sein et sauront répondre aux questions des patientes.

Ils auront acquis les connaissances pour conduire une rééducation réfléchie et personnalisée pour chaque patiente

Ils auront appris à construire et conduire un traitement personnalisé de décongestion du lymphœdème par drainage manuel et bandages compressifs selon les recommandations de la HAS.
Ils auront été sensibilisés aux indications et contre-indications du traitement.

Ils seront capables de choisir les techniques de DLM et de bandages en fonction du bilan kinésithérapique pour personnaliser le soin. Ils connaitront la distinction entre les différentes qualités physiques des bandes de la liste des prestations et produits remboursables (LPPR). Ces nuances leur permettront réaliser des ordonnances personnalisées à chaque patiente.

Ils connaitront la législation de la prescription kinésithérapique et sauront prescrire le matériel adapté de bandage.
Ils seront aptes à donner les informations nécessaires à une bonne éducation thérapeutique pour conserver le résultat du traitement et la prévention du lymphœdème du lymphœdème.

Enfin, ils seront en capacité d’adapter ce traitement en fonction de la fatigue de la patiente.

Fiche formation

Pré-requis
Diplôme d'Etat Français de Masseur Kinésithérapeute, ou autorisation d'exercice de la profession de masseur-kiné

Modalités d'évaluation
Évaluation des connaissances avant et après formation présentielle Questionnaire de satisfaction immédiat Questionnaire de satisfaction à distance

Restriction

Minimum : 8 stagiaires - Maximum : 20 stagiaires

Possibilités d'aides au financement sous certaines conditions

ANDPC : Renseignements sur https://www.agencedpc.fr/professionnel/
FIFPL : Renseignements sur https://www.fifpl.fr/procedures-prise-charge

Durée de la formation

2.0 jours (14.0 heures)

Inscription

Si cette formation vous intéresse, vous pouvez participer à une des sessions que nous proposons. Elles se trouvent sur la partie droite de votre écran. Choisissez celle qui correspond le mieux à vos dates ou à votre localisation.

Modalités de paiement
- Soit par chèque, à envoyer avec votre bulletin
- Soit par prélèvement, RIB à envoyer avec votre bulletin
Information complémentaire

Cette action DPC se déroule en 3 étapes OBLIGATOIRES sur 2 MOIS, quel que soit votre mode de financement : 1) Questionnaire Pré Formation (à remplir en ligne dès que vous en recevrez le lien par mail) / 2) stage présentiel de 2 jours / 3) Questionnaire Post Formation (à remplir en ligne dès que vous en recevrez le lien par mail)

Programme détaillé

CONSULTER

NANTES

Du 10/09/2024 au 11/09/2024

 Nos prochaines formations

Drainage Lymphatique Manuel de la tête et du cou
NANTES
Du 12/09/2024 au 12/09/2024 VOIR
Certificat de formation en kinésithérapie sport et santé - CFK2S
NANTES
Du 13/09/2024 au 13/09/2025 VOIR
Réadaptation respiratoire des patients atteints de Broncho Pneumopathies Chroniques Obstructives
NANTES
Du 13/09/2024 au 14/09/2024 VOIR