Fondements du concept GDS

FICHE FORMATION

Restriction

Minimum : 8 stagiaires - Maximum : 20 stagiaires

Possibilités d'aides au financement sous certaines conditions

2020 : Renseignements auprès du FIFPL (fifpl.fr). - Nombre de jours financés selon le thème de la formation choisie.
2021 : Renseignements sur fifpl.fr - Les modalités, conditions et forfaits de prises en charge 2021 ne sont pas connus à ce jour, et aucune formation n’est agréée pour le moment

Durée de la formation

3.0 jours (21.0 heures)

Inscription

Si cette formation vous intéresse, vous pouvez participer à une des sessions que nous proposons. Elles se trouvent sur la partie droite de votre écran. Choisissez celle qui correspond le mieux à vos dates ou à votre localisation.

Modalités de paiement
- Soit par chèque, à envoyer avec votre bulletin
- Soit par prélèvement, RIB à envoyer avec votre bulletin (à partir de janvier 2020)
Programme détaillé

Consulter

CONTEXTE

En se basant sur la notion de terrain prédisposant, la notion de chaînes musculaires et articulaires remonte à l’origine de nombreuses pathologies habituellement regroupées sous le vocable d’affections rhumatismales (arthroses, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, lumbagos, sciatalgies, cruralgies…).
              En orthopédie, les troubles statiques de la colonne vertébrale (excès de lordose, de cyphose ou scoliose) en tirent bénéfice, d’autant plus que l’approche est globale et prend en compte un grand nombre de paramètres entrant en jeu dans ces affections. Elle propose des solutions efficaces et durables pour le traitement des atteintes des membres inférieurs (coxarthroses, douleurs et troubles statiques des genoux et des pieds...) et des membres supérieurs (périarthrite scapulo-humérale, tendinites du coude, syndrôme du canal carpien …), ainsi que pour les séquelles de fractures, d’entorses et d’élongations. Elle est utile dans la prise en charge des conséquences locomotrices d’atteintes neurologiques. Font également partie de ses applications, l’accompagnement périnatal et l’accompagnement du développement de l’enfant ou de l’adolescent sujets à des problèmes corporels ou comportementaux.
Le développement de la présence au corps permet une meilleure gestion au quotidien des douleurs posturales liées aux gestes professionnels, des tensions musculaires dues au stress et prévient l’usure prématurée des articulations. Cette formation propose aussi des stratégies d’entretien pour éviter les récidives et l’apparition de nouveaux dysfonctionnements.
L’approche kinésithérapique ou thérapie manuelle utilise des outils dont la variété permet une adaptation au terrain spécifique de chacun. Ils regroupent des manœuvres de massage, des techniques réflexes, des postures d’étirements ou encore des stimulations, afin d’accorder les tensions musculaires entre elles, ainsi que des modelages ostéo-articulaires pour retrouver une liberté de mouvement.

OBJECTIFS

Intégrer la notion de terrain prédisposant par une meilleure compréhension des schémas de déstructuration de l'appareil locomoteur. L'apprentissage d'une vision globale du corps et des interactions entre les systèmes permet de remonter à l'origine de nombreuses pathologies telles que l'arthrose, les douleurs (lumbago, sciatique, cervicalgies, péri-arthrite scapulo-humérale...) et autres affections couramment rassemblées sous le vocable d'affections rhumatismales ou orthopédiques. Les troubles statiques de la colonne vertébrale et des membres en tirent également bénéfice d'autant plus que l'approche est globale et prend en compte un grand nombre de paramètres entrant en jeu dans ces affections.

CONTENU

JOUR I :

        Le muscle outil de l'expression psycho-comportementale : Familles de muscles et chaînes de tensions myo-fasciales - Du langage parlé au langage gravé.

        Qu’est-ce qui induit l’activité dans les chaînes musculo-aponévrotiques ?


JOUR II :

        Présentation des chaînes musculaires et articulaires selon G.D.S.

        Structure de l’axe ou de la personnalité :

                - Les chaînes antéro-médianes

                - Les chaînes postéro-médianes

                - Les chaînes postéro-antérieures et antéro-postérieures.

        Structure de l’axe horizontal ou relationnel :

                - Les chaînes antéro-latérales

                - Les chaînes postéro-latérales


JOUR III :

        Les mécanismes d’action-réaction entre les chaînes.

        L’étoile de la pentacoordination entre les chaînes.

        Equilibration de l’homme debout :

                - Les chaînes articulaires.

                - Les masses et les inter-masses.

                - Les pivots et les leviers.

                - Les arcs et les segments.

        Genèse des typologies de base dans la croissance de l’enfant (vague de croissance) et structuration de la colonne vertébrale (apparition des courbures chez le bébé).

Cette thématique vous intéresse ?


Renseignez votre numéro de téléphone pour être contacté plus rapidement.
En validant le formulaire, je reconnais avoir pris connaissance des Conditions du règlement général sur la protection des données (RGPD)